Article de Geneviève Lajoie paru dans le Journal de Montréal le 19 octobre 2010.

« Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Mario Beaulieu, a qualifié la loi de «bâtarde et aplaventriste» et a appelé les Québécois à se mobiliser pour contrer la manoeuvre du gouvernement. «Vous pouvez nous bâillonner à l’Assemblée nationale, mais vous ne pouvez pas nous bâillonner dans la rue.»
En plus de nombreux représentants syndicaux ayant pris la parole, des artistes ont également prêté leur voix à l’événement. Très émotif, le comédien Julien Poulin a décrié les ministres et le premier ministre «qui font de la politique sur le dos de la loi 101» et pour qui «une langue ne sert qu’à lécher pour partager le pouvoir». « 

Lire l’article dans le Journal de Montréal