Communiqué de presse publié par Nouveau Mouvement pour le Québec le 25 janvier 2012

Le Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ) pose un geste d’ouverture et annonce aujourd’hui son adhésion au réseau Cap sur l’indépendance (RCI), qui regroupe maintenant 23 organisations indépendantistes.

« Depuis sa fondation, le NMQ appelle à l’unité d’action et de contenus et cette adhésion au RCI a pour but d’envoyer un signal clair, dans le contexte d’urgence actuelle, aux partis politiques indépendantistes de s’unir, clarifier la stratégie, stabiliser le mouvement et construire le pays », affirme Jocelyn Desjardins, porte-parole du NMQ. « Il faut que les partis s’entendent, qu’ils proposent une démarche commune vers l’indépendance. Fini le temps des tergiversations, l’unité d’action presse. Et si cette unité peut se faire chez les militants indépendantistes, il n’y a aucune raison qu’elle ne puisse se faire dans la sphère politique ».

Le NMQ souhaite que l’union des mouvements indépendantistes soit imitée par les partis politiques souverainistes. Il demande au Parti Québécois, à Option nationale et Québec solidaire de mettre de côté leurs divergences pour enfin offrir aux Québécois une véritable cohabitation au service de l’indépendance. « Il faut faire l’alliance sur l’essentiel », estime Jocelyn Desjardins. « L’indépendance ne peut se faire qu’en rassemblant une majorité de Québécois et de Québécoises, à commencer par les membres des partis et des mouvements souverainistes ».

Le NMQ est un regroupement citoyen qui a pour mission de stimuler le débat sur l’indépendance et libérer la parole des Québécois au moyen d’assemblées et de contributions au débat. Le 16 août dernier, le NMQ a publié le manifeste Brisons l’impasse, maintenant signé par plus de 500 personnes. Dans ce manifeste, les partis politiques sont appelés à remettre l’indépendance sur la table et à inviter les citoyens à la réaliser au moyen, entre autres, d’une assemblée constituante. Jusqu’à ce jour, le NMQ a réalisé des assemblées citoyennes à Québec, Sherbrooke, Gatineau et Montréal.

Voir sur Nouveau Mouvement pour le Québec