Article de Josianne Desjardins paru le 6 décembre 2010.

« C’est un manque de respect de s’adresser à moi dans une autre langue que le français dans mon propre pays. J’aimerais que la loi 101 soit renforcée », a expliqué Marie-Thérèse Rioux, une femme dans la soixantaine.
C’est en 2007 que Mme Rioux a constaté que plusieurs commercants, notamment dans l’arrondissement Notre-Dame-de-Grâce-Côte-des-Neiges, contrevenaient à la loi 101 pour leur affichage en anglais, voire en italien.

Lire l’article dans el site Internet de Canoe