Article de Louise Leduc paru dans La Presse du 20 juillet 2010.

En conférence de presse hier, les leaders de la Société Saint-Jean-Baptiste, du Forum jeunesse du Bloc québécois, de Québec solidaire et des Jeunes Patriotes du Québec, pour n’en nommer que quelques-uns, ont fait front commun pour dénoncer la violation des droits fondamentaux lors de ce sommet.

«C’est la plus importante arrestation massive au Canada, a dit Mario Beaulieu, président de la SSJB. Il y a eu là deux fois plus d’arrestations que lors de la Crise d’octobre. C’est une violation claire des libertés d’expression, d’association et de réunion. Le droit à la sécurité des personnes a aussi été violé.»

«Nous avons aussi au moins un témoignage d’un anglophone qui conduisait un véhicule immatriculé au Québec qui s’est fait confirmer par un policier que les gens du Québec étaient visés, a dit Mario Beaulieu. Je trouve inquiétant que Jean Charest ne réagisse pas. Se fait-il complice de ce genre de tactique ?»

Lire l’article dans le site Internet de La Presse