Article de La Presse Canadienne le 14 septembre 2013 dans cyberpresse.ca

Deux jours après l’expulsion du caucus du Bloc québécois de la députée Maria Mourani, M. Beaulieu estime qu’il est nécessaire d’avoir un débat respectueux et démocratique à l’intérieur même des rangs souverainistes. […] Il déplore que  [des intervenants au] Canada anglais utilise ce débat, selon lui, pour faire mal paraître les Québécois, en les taxant à tort de xénophobes et de racistes.

mb3

Il souligne que la Société Saint-Jean-Baptiste a toujours été favorable à la laïcité dans le secteur public, même s’il admet que les points de vue pour y parvenir divergent au sein de son organisme. Mario Beaulieu rappelle que l’interdiction des signes religieux dans les institutions gouvernementales existe dans plusieurs pays, dont la France et la Turquie, et que ceux-ci ne sont pas qualifiés de pays racistes pour autant.

Voir l’article complet dan cyberpresse.ca