Article de La Presse Canadienne paru dans le journal Metro le 10 mars 2010.

Christian Rioux, journaliste et correspondant du journal Le Devoir à Paris, est le récipiendaire du prix Olivar-Asselin.

Ce prix est décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste pour récompenser l’excellence journalistique et le travail remarquable d’artisans de la presse qui ont à cœur l’avancement culturel et politique du Québec.

Le prix Olivar-Asselin est nommé en l’honneur de l’un des plus grands journalistes québécois, ayant marqué le début du XXe siècle avec ses chroniques.

Le prix Olivar-Asselin avait été décerné la dernière fois, en 2000, à Normand Lester, anciennement de Radio-Canada.

Voyageur impénitent, Christian Rioux est aussi l’auteur d’un essai sur les petites nations et de « Carnets d’Amérique », parus chez Boréal. Il a également publié un recueil de poésie aux Ecrits des Forges.

Christian Rioux a déjà remporté de nombreux prix, dont celui du « Texte de l’année » de l’Association québécoise des éditeurs de magazines en 1992, le prix Jules-Fournier décerné en 2001 par le Conseil de la langue française du Québec, la « Plume d’or » de l’Association française de la presse étrangère en 2008 et le Prix Judith-Jasmin dans la catégorie « Opinion » en 2009.

L’article est aussi disponible dans le site Internet de La Presse: http://www.cyberpresse.ca/arts/medias/201003/10/01-4259320-christian-rioux-recoit-le-prix-olivar-asselin.php

Lire l’article dans le site Internet du Métro