A l’émission de Le Bigot ce samedi, Michel Nadeau, directeur général de l’IGOPP, évoque dans sa chronique l’idée de confier à un organisme comme la Société Saint-Jean-Baptiste, plutôt que le ministère de l’immigration, la responsabilité de franciser les immigrants, notamment en milieu de travail. Intéressant ! C’est précisément le genre de projets auxquels nous travaillons en ce moment avec la nouvelle Fondation pour la langue française

 

SOURCE