C O M M U N I Q U É

 

Des fleurs en masse
pour la ministre de la langue française

La campagne citoyenne « L’Odyssée du lys »
voit le jour

 

Montréal, 1er décembre 2017 – Dans la foulée des récentes controverses entourant le statut du français au Québec, une trentaine de jeunes militants et militantes se sont rendus ce vendredi au bureau de circonscription de madame Marie Montpetit, nouvelle ministre responsable de la langue française, afin de l’inonder de fleurs de lys.

Présent lors des événements, le Président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Maxime Laporte a déclaré : « Il reviendra à madame Montpetit de déterminer s’il s’agit de fleurs mortuaires, ou de fleurs de printemps, considérant l’avenir incertain de la langue française au Québec… »

« Quant à nous, citoyens et citoyennes, nous allons nous mobiliser, dès maintenant et jusqu’à l’élection. Nous allons faire pression sur nos dirigeants. Nous serons partout pour exiger de notre gouvernement des actions immédiates et structurantes afin de garantir, – je dis bien garantir que dans 25, 50 ou 100 ans, le poids démographique du français, langue d’usage, se maintiendra minimalement au niveau actuel. »

Opération du Lis

Des fleurs en masse pour la ministre de la langue française. – Une trentaine de jeunes militantes et militants ont fait irruption aujourd’hui dans le bureau de circonscription de Marie Montpetit, ministre responsable de la langue française, afin de l’inonder de fleurs de lys.Cette action directe, pacifique et symbolique marque le démarrage de la campagne citoyenne « L’Odyssée du lys » pour un Québec français.

Posted by Conseil-Jeunesse de la SSJB on Saturday, December 2, 2017

 

« L’Odyssée du lys »
Pacifique, ludique et symbolique, l’action directe d’aujourd’hui se veut le point de départ d’une vaste campagne de mobilisation citoyenne pour le français, ayant pour thème « l’Odyssée du lys ». Initiée par la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, cette « Odyssée » se déclinera en plusieurs « épreuves épiques » au courant des prochains mois, jusqu’à l’élection générale de 2018. Pétition, rassemblements, spectacles, actions d’éclat sont à prévoir.

 

La première épreuve de l’Odyssée
La première de ces « épreuves » concerne la langue de l’Administration publique. Rappelons qu’en septembre dernier, la SSJB a mis en demeure le gouvernement de fixer la date d’entrée en vigueur d’une importante disposition à cet égard, modifiant la Charte de la langue française : l’article 1 de la loi 104.

Adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale en 2002, cet article oblige les ministères, organismes et sociétés publiques à correspondre uniquement en français avec les corporations établies au Québec.

Or, depuis ce temps, aucun gouvernement n’a voulu exécuter la tâche que lui ont confiée nos élus, et donc cette disposition ne fait toujours pas force de loi.

Pour monsieur Laporte, il s’agit d’« une violation inacceptable à la fois de nos principes démocratiques et du statut de notre langue officielle ! ».

 

Encore un mois pour « déguédiner »
L’action de ce 1er décembre survient un mois exactement avant la fin du délai accordé au gouvernement par la lettre de mise en demeure de la SSJB, dont copie a d’ailleurs été remise au bureau de madame Montpetit, en guise de rappel et de « pot » accompagnant les fleurs…

Le ministère de madame Montpetit et le gouvernement devront donc « déguédiner » rapidement, car passé le 1er janvier 2018, la SSJB saisira les tribunaux.

La population est invitée à adhérer et à contribuer financièrement à « L’Odyssée du lys » en se rendant sur la page LangueFrancaise.quebec.

Fondée en 1834 dans la foulée du mouvement patriote, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a toujours été le chef de file du combat pour le français au Québec.

 

__

LangueFrancaise.quebec

Source : Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

Renseignement et demande d’entrevue (Maxime Laporte) :
Guy Raynault, directeur général   graynault@ssjb.com     514-710-5765