COMMUNIQUÉ | LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL | 11/11/2014

[Photo : Simon Dessureault] La cérémonie du jour du Souvenir de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

[Photo : Simon Dessureault] La cérémonie du jour du Souvenir de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal a tenu mardi matin sa 17e cérémonie québécoise du jour du Souvenir devant le cénotaphe militaire du cimetière Notre-Dame-des-Neiges. À cette occasion, des vétérans du Québec ont reçu des médailles de l’Assemblée nationale. Plusieurs représentants des corps consulaires et de la classe politique québécoise ont participé à cette commémoration destinée à  rendre hommage aux Québécois et Québécoises ayant participé aux grands conflits mondiaux et à des missions de paix.

Les vétérans honorés cette année étaient : J.-Benoît Gonthier, Lionel Haché, Olivar Asselin, Jean Vennat, Raoul Vennat, Marcel Labelle, Sylvain Arbour, Florent Coutu, Albert Bergeron et Robert Auger.

L’édition 2014 avait pour thèmes le 100e anniversaire du déclenchement de la Première guerre mondiale et le 70e anniversaire du Débarquement de Normandie. La mémoire d’Olivar Asselin (1874-1937), ancien président de la SSJB et figure marquante de la Première guerre mondiale pour les francophones, a notamment été honorée.

Me Maxime Laporte, président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, qui agissait comme maître de cérémonie, a livré un discours émouvant sur le Québec, la guerre et la paix.

Monsieur Laporte a affirmé : « Il est notoire que la conscription, lors des deux guerres mondiales, fut imposée aux Québécois dans une langue et au nom de symboles dans lesquels une majorité d’entre eux ne se reconnaissaient pas. Mais, une fois les conflits déclenchés, ils furent nombreux à réaliser que la magnitude des enjeux justifiait de mettre de côté nos particularismes et c’est ce que nous avons voulu également manifester en tenant aujourd’hui cette cérémonie au point de jonction des cimetières catholique, protestant et juif. »

Il a également fait valoir : « Nous devons non seulement nous souvenir, mais aussi réfléchir aux gestes que nous devrions faire aujourd’hui pour éviter les guerres de demain, pour combattre les injustices économiques et sociales dans le monde, pour promouvoir la liberté des individus et des peuples. »

Le président général était heureux d’accueillir cette année un grand nombre de représentants des corps consulaires. Ainsi, étaient présents monsieur Michel Clercx, consul général adjoint de France, monsieur Bart Coessens, consul général de Belgique, monsieur Youri Bedzhanyan, consul général de la Fédération de Russie, Nicolas Sigalas, consul général de Grèce, monsieur Justin Viard, consul général d’Haïti, madame Barbara de Tschaschell, consule générale adjointe d’Allemagne, monsieur Antonio Bullon, consul général d’Espagne, monsieur Willen Westenberg, représentant du consulat général des Pays-Bas, et monsieur Gyula Szentmihaly, consul honoraire de Hongrie.

Étaient également présents monsieur Spyros Montzenigos, président de la communauté hellénique du Grand Montréal, madame Diane Tardif, agente principale de programme, Anciens Combattants Canada, monsieur Alexandre Texton, représentant des vétérans de la Guerre de Corée, le major Alain Cohen du régiment des Fusiliers Mont-Royal, monsieur Gilles Beaulieu de l’Association des anciens sergents des Fusiliers Mont-Royal, messieurs Gilles Bérubé et Jean Jolicoeur de l’Alliance autochtone du Québec, monsieur Lionel Perez, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, monsieur Jonathan Laporte, représentant du député de Terrebonne à l’Assemblée nationale et monsieur Mario Beaulieu, président du Bloc Québécois.

Fondée par les Patriotes, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal célèbre cette année ses 180 ans. Elle œuvre depuis ses débuts à la défense et à la promotion des intérêts du peuple québécois.

SUR LE MÊME SUJET 
– Jour du Souvenir : Les militaires québécois se souviennent
– Jour du Souvenir : Les militaires québécois se souviennent