Lettre de Camil Bouchard publiée dans Le Devoir le 29 juillet 2013

2134

«Chaque fois que nous renonçons à un fragment de ce que nous sommes, chaque fois que nous appauvrissons la diversité d’environnements qui témoignent de l’histoire locale et régionale, c’est notre identité nationale que nous fragilisons.

Le territoire du Québec est composé de milliers de ces petites histoires qui bricolent l’âme du pays. Ce patchwork de fragments identitaires lentement rassemblés au gré d’une histoire qui nous ressemble se découd chaque fois que nous abdiquons devant des investissements marchands qui non seulement défigurent un environnement porteur de sens, mais laissent la place à l’abandon lorsque les affaires deviennent meilleures sous d’autres cieux.»

Lire la lettre complète sur le site du journal Le Devoir