ÉRIC POIRIER | RADIO CENTRE-VILLE 102,3 FM | 22/10/2014

Depuis 1977, la loi 101 est victime de son état de relative fragilité. Ne possédant pas de caractère supra-législatif, elle est modifiée au gré des déclarations d’inconstitutionnalité prononcées par les tribunaux et au gré des changements de gouvernement à Québec. Depuis 1977, les treize principales modifications apportées à la loi 101 bouleversent les quatre domaines de la vie publique québécoise autour desquels elle s’articule : la langue de l’État québécois, la langue de l’enseignement, la langue du commerce et des affaires et la langue du travail. Il s’agit ni plus ni moins d’un abandon des moyens que s’était donnés le législateur de 1977 pour atteindre l’objectif de faire du français la langue du Québec.

La recherche réalisée par Éric Poirier  La Charte de la langue française et l’abandon des moyens pour atteindre son objectif

radio centre ville

Depuis le 27 janvier 1975, nous sommes l’unique radio communautaire et multilingue de Montréal.

Pour ceux qui n’ont pas le temps de lire l’étude d’Éric Poirier, voici une excellente entretien radiophonique à Radio centre-ville 102,3 FM où Éric Poirier explique  l’état actuel de la loi 101.

Éric Poirier est avocat et candidat à la maîtrise en droit linguistique.