Article d’ Alec Castonguay publié dans l’Actualité le 9 décembre 2011

Malgré la polémique qui entoure l’achat de F-35, le gouvernement Harper vient de verser 35,7 millions de dollars supplémentaires au gouvernement américain pour contribuer à la mise au point de cet avion de chasse. Et ce, sans savoir si les 65 appareils commandés seront suffisants pour répondre aux besoins du Canada à long terme.

phot actualité

Le gouvernement canadien n’a posé aucune question et n’a exigé aucune garantie particulière du gouvernement américain avant de lui verser 35,7 millions de dollars supplémentaires pour l’aider à développer son avion de chasse F-35, qui éprouve de sérieuses difficultés, a appris L’actualité.

Cette nouvelle tranche s’ajoute aux 168 millions de dollars versés auparavant. C’était le dernier montant rendu public. Ottawa a donc versé 203,7 millions de dollars à Washington et Lockheed Martin jusqu’à présent dans le cadre du programme Joint Strike Fighter F-35, confirme Evan Koronewski, porte-parole au sein des Forces canadiennes.

Cette somme ne fait pas partie des 15 à 29 milliards de dollars qu’Ottawa devra verser pour acquérir les 65 chasseurs d’ici 2022. Les 203,7 millions sont utilisés par le gouvernement américain pour la conception de l’appareil. Le Canada étant un partenaire industriel du F-35, comme huit autres pays, il s’est engagé à verser aux États-Unis 741 millions de dollars sur 40 ans.

Voir dans l’Actualité