Article de Mélanie Colleu paru dans le journal 24 H le 12 novembre 2010.

« À la fois surpris et ravi de voir ses actions récompensées, Gilles Laporte se veut « patriote de l’éducation » et souhaite profiter de ce titre pour multiplier ses interventions auprès de la population québécoise. « C’est au titre d’enseignant que j’accepte ce prix. L’éducation est à la dérive, il faut faire bouger les choses », a-t-il déclaré. »

« Mario Beaulieu, le président de la société Saint-Jean-Baptiste, a déclaré que cette nomination récompensait l’engagement général de Gilles Laporte. Un prix qui symbolise selon lui. « La lutte des patriotes de 1837-1838 affiliée à celle des Québécois d’aujourd’hui, pour la liberté, la démocratie et la reconnaissance de l’identité nationale québécoise ». La société Saint-Jean-Baptiste du Québec décerne ce titre de « Patriote de l’année » depuis 1975. « 

Lire l’article dans le site Internet du 24 H