Article dela Presse Canadienne publié dans le site du 98,5 FM le 17 septembre 2010.

La Coalition contre le projet de loi 103 sur les écoles passerelles promet que son rassemblement-spectacle, samedi à Montréal, sera une grande fête du français.
Ses responsables espèrent remplir les 2500 sièges du Centre Pierre-Charbonneau et sont prêts à y installer des écrans géants à l’extérieur dans l’espoir d’un débordement.

Le comédien Denis Trudel, qui sera le maître d’oeuvre du spectacle, estime que les données inquiétantes sur l’érosion du français à Montréal appellent à la mobilisation. «Nous sommes passés en 2006 sous la barre des 50 pour cent de gens ayant le français comme langue maternelle. C’est scandaleux, c’est épeurant», a-t-il lancé en conférence de presse, jeudi, à Montréal.

Selon lui, le projet de loi 103 ne peut que contribuer à cette érosion et il est impératif d’en empêcher son adoption. «La Loi 103 devient absolument inacceptable parce qu’on ne peut plus se permettre de perdre une personne qui s’en irait vers la communauté anglophone, a-t-il dit. On ne peut plus se permettra ça.»

Denis Trudel, qui est également porte-parole du Mouvement Montréal français, estime que les Québécois sont à un tournant. «On peut demander au législateur de légiférer, mais le français est en péril à Montréal et au Québec et ça nous appartient, à tous et à chacun. Nous sommes rendus à un moment, dans notre histoire, où il faut que nous décidions, comme peuple, que ça va se passer en français dans 50 ans et encore dans 100 ans», a-t-il lancé.

Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu, dont l’organisme est à l’origine de la Coalition, a qualifié l’événement de samedi d’historique. «C’est l’événement le plus important depuis la contestation de la Loi 86. Le dernier rassemblement de cette envergure a eu lieu en 1993 à l’aréna Maurice-Richard», a-t-il dit.

À l’époque, 3500 personnes s’étaient massées dans l’aréna de l’est de Montréal pour entendre les Lucien Bouchard, Jacques Parizeau et Pierre Bourgeault.

Le spectacle mettra notamment en vedette Daniel Boucher, Marie-Denise Pelletier, Loco Locass et les Zapartistes. Le député péquiste et comédien Pierre Curzi remontera sur les planches pour livrer sa version du célèbre poème engagé Speak White, de Michèle Lalonde.

Plutôt que les habituels discours politiques, les spectateurs auront aussi droit à des entrevues réalisées avec des politiciens sur grand écran par le comédien et réalisateur Luc Picard dans un contexte champêtre.

Lire l’article dans le site du 98,5 FM