Article de Katherine Boisvert paru dans le 24 H du 16 novembre 2009.

La Société Saint-Jean-Baptiste décerne le titre de Patriote de l’année à l’écrivaine et journaliste Hélène Pedneault, en hommage à son implication dans la société québécoise.

« Cette année, la SSJB remet la médaille à une femme qui, par ses écrits, ses créations et ses prises de parole, fut une combattante du pays en temps réel, a déclaré dimanche le président général de la SSJB de Montréal, Mario Beaulieu. Reconnaître Hélène Pedneault à titre posthume, c’est aussi reconnaître le legs inestimable qu’elle nous laisse. »

Une femme engagée

Par cette distinction, la SSJB reconnaît entre autres l’engagement d’Hélène Pedneault qui a cofondé, en 1997, la coalition Eau Secours pour protéger l’eau du Québec. Rappelons que Mme Pedneault a également siégé au conseil d’administration du Conseil de la souveraineté du Québec.

Selon M. Beaulieu, la Société Saint-Jean-Baptiste souhaite également que cette distinction contribuera à faire connaître les œuvres de Mme Pedneault et de les remettre au goût du jour.

Mme Pedneault s’est aussi fait connaître pour ses Chroniques délinquantes publiées dans le magazine La vie en rose et pour la pièce de théâtre La Déposition. Elle a également signé l’adaptation du téléroman Sous le signe du lion, pour la télévision de Radio-Canada.

Représentant des Porteurs d’eau et les Porteuses d’eau à Eau Secours, le chanteur Raoul Duguay a pour sa part tenu à rappeler qu’Hélène Pedneault « est une citoyenne engagée dans le sens le plus pur et le plus actif du terme ».

« Elle est, et demeure l’exemple exceptionnel d’une femme qui s’est toujours tenue debout devant la bêtise humaine, devant les inégalités entre hommes et femmes », a-t-il ajouté.

Le frère et les sœurs de Mme Pedneault se sont vus remettre la médaille qui symbolise cette distinction, lors d’une cérémonie qui a eu lieu dimanche, à la Maison Ludger-Duvernay. Rappelons que Mme Pedneault est décédée des suites d’un cancer le 1er décembre dernier.

Attribué par la SSJB depuis 1975, le titre de Patriote de l’année, célèbre la filiation entre les luttes des Patriotes et l’engagement d’un Québécois ou d’une Québécoises d’aujourd’hui. Raymond Lévesque, Jacques Parizeau et Paul Piché ont notamment reçu cette distinction.

Lire l’article dans le site Internet de 24 h