Recherches par Nadine Descheneaux – Adaptation par Jean Jolicoeur
Notre drapeau fleurdelisé s’agitera lors des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste.
Profitons-en pour découvrir les faits étonnants sur l’histoire du drapeau du Québec.

 

1. Jacques Cartier apporte la fleur de lys :

drapeau 1La fleur de lys porte une longue histoire et symbolise la culture française. C’est en 498 que cette fleur serait apparue pour la première fois sur la grande mante recouverte de lys que Clovis, le roi des Francs, portait lors de la cérémonie de son baptême par saint Rémi à Reims. La croix blanche quant à elle, fait référence aux peuples de France durant la guerre de Cent Ans (1337-1453). Le premier drapeau ressemblant véritablement à celui qu’on connait maintenant provient de Charles VII qui conçoit un drapeau orné d’un champ azur parsemé de lis d’or et traversé par une croix blanche. De ce côté-ci de l’océan, c’est grâce à Jacques Cartier qu’on assiste à la première apparition de cette fleur en Amérique! Quand il planta la croix à Gaspé en 1534, il accrocha un écusson bleu avec trois fleurs de lys dorées. Plus tard, quand Champlain vient à son tour en Nouvelle-France, il fait flotter sur le mât de son bateau un étendard bleu azur avec une croix blanche.

 

 

 

2. La bannière de Carillon : l’ancêtre de notre drapeau :

drapeau 2Un des ancêtres du drapeau du Québec est la bannière de Carillon, en référence à la bataille de Carillon qui a été une grande victoire, en 1758. Sur un fond bleu, se trouvent quatre fleurs de lys d’argent aux quatre coins chacune pointant vers l’intérieur où se trouve – au centre – l’écu de France. Voilà la première distinction propre aux Français d’Amérique. Toutefois, lors de la capitulation de Montréal, en 1760, on dit que le Chevalier de Lévis aurait brûlé tous les drapeaux des régiments français plutôt que de les donner aux Anglais qui ont pris possession de la ville. Une période sombre pour le drapeau du Québec.

 

 

 

 

3. Les Patriotes s’identifient par leur propre drapeau :

drapeau 3Après la Conquête, le peuple du Québec souhaite se doter d’un drapeau qui les représente. En 1832, les membres des différents comités des Patriotes optent pour un drapeau tricolore : vert, blanc et rouge en bandes horizontales. C’est le drapeau qu’on verra dans les assemblées politiques de l’époque et lors de la rébellion de 1837-1838. 4. Un abbé de Saint-Hyacinthe ramène la fleur de lys :

 

 

 

 

 

4 fleurs de lys pointant vers l’intérieur:

drapeau 4Comme le drapeau des patriotes a une signification plutôt révolutionnaire, il sera abandonné pour le tricolore français jusqu’au XXe siècle. Mais le désir d’avoir un drapeau bien à eux est demeure entier pour les Québécois. En 1902, un abbé de Saint-Hyacinthe hisse en haut de son presbytère un drapeau qu’il a créé : un champ bleu azur, traversé d’une croix blanche, et orné de 4 fleurs de lys pointant vers l’intérieur

 

 

 

 

5. Le Québec boude le religieux :

drapeau 5L’année suivante, en 1903, on ajoute un élément au dernier drapeau de Carillon : on place au centre de la croix blanche une image du Sacré-Cœur – un emblème religieux – entouré de feuilles d’érable. Cette idée déplait à bien des gens. Mais une grande campagne publicitaire rallie l’opinion publique et on considère désormais ce drapeau commet le symbole national. En 1926, une loi de l’Assemblée législative du Québec donne le Carillon Sacré-Cœur comme emblème à la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec. Puis, en 1935, l’Assemblée décide d’enlever le Sacré-Cœur et la même année, on donne le nom de fleurdelisé au drapeau.

 

 

 

 

 

 

6. Le Québec plus rapide que le Canada :

drapeau 6Finalement, le Québec aura son drapeau fleurdelisé avant que le Canada ait celui avec la feuille d’érable en son centre. En effet, à l’époque, le drapeau du Canada était presque entièrement rouge avec, dans le coin supérieur gauche le Union Jack et une armoirie sur la droite. En 1947, la pression de différents députés – dont René Chaloult et André Laurendeau, et celle de la population montent afin que le Québec se dote d’un drapeau distinctif et officiel. Le Premier ministre Maurice Duplessis n’est pas pressé, mais il se range finalement aux demandes.

 

 

 

7. Le bleu du drapeau un sujet de discorde :

drapeau 7Après des discussions sur l’omniprésence du bleu, sur la position des fleurs de lys et autres détails, c’est finalement le 21 janvier 1948, vers 15h, que flotte pour la première fois le drapeau officiel du Québec sur l’Hôtel du Parlement devant tous les députés.

 

 

 

 

 

 

8. Le drapeau du Québec flotte à droite (gauche de face) si il y a deux drapeaux et toujours au centre lorsqu’il y a trois drapeaux et plus :

drapeau 8Question de protocole et de loi, le drapeau du Québec a toujours une place désignée. S’il y a deux drapeaux, celui du Québec doit toujours être à droite (la gauche pour ceux qui le regardent!). S’il y a trois drapeaux ou plus, il doit être au centre. Vous pourrez le remarquer, désormais! Lors des levées, le drapeau du Québec doit être hissé en premier et être descendu en dernier. Une épinglette du drapeau du Québec doit être portée à gauche. Il ne doit pas être utilisé à des fins publicitaires (on peut toutefois l’utiliser pour identifier des produits québécois sur un étalage!). Il est interdit d’épingler, de clouer ou de fixer des objets sur le drapeau ou encore d’y écrire ou imprimer des messages. Il ne doit pas servir de vêtement ni de draperie. On ne doit pas en recouvrir une statue. Aussi, un drapeau abîmé ou déchiré ne doit jamais être affiché, mais on ne doit pas le mettre de côté ou le jeté : on doit le brûler pour lui rendre les derniers honneurs.

 

 

 

9. Les armoiries : le reflet d’une histoire complexe :

drapeau 9Les armoiries du Québec ont été adoptées par le gouvernement du Québec en 1939 et représentent différentes réalités historiques. Les trois fleurs de lys rappellent la naissance du Canada et le régime français. Au centre de l’écu, le léopard fait référence aux armoiries britanniques et les feuilles d’érable symbolisent la terre canadienne. La couronne de la Grande-Bretagne, tout en haut, représente la monarchie canadienne. En dessous, la devise du Québec – «Je me souviens» est écrit sur un bandeau. Le sens de la devise pourrait avoir été inspiré par un extrait du texte Un Canadien errant d’Antoine Gérin-Lajoie : «Va, dis à mes amis, que je me souviens d’eux».

 

 

 

 

 

 

 

10. Le drapeau du Québec se classe parmi les plus beaux :

drapeau 10L’étude des drapeaux se nomme la vexillologie? Selon l’Association nord-américaine de vexillologie, le drapeau du Québec est l’un des 10 drapeaux les plus beaux de toute l’Amérique du Nord et le plus beau de tout le Canada. En plus de notre drapeau, de notre armoirie et de notre devise, il y a aussi trois autres emblèmes officiels au Québec : le bouleau jaune, l’iris versicolore et le harfang des neiges.