Des milliers de gens se sont mobilisés le 18 octobre pour exprimer leur colère face au bâillon et au projet de loi sur les écoles passerelles du gouvernement libéral. Mais cette réponse au bâillon et à l’aplaventrisme libéral n’est que le début d’une vaste campagne pour le français qui s’engage à travers le Québec.
ManifMétroMcGill

Au moment où les francophones sont devenus minoritaires à Montréal et où toutes les études prévisionnelles indiquent un déclin rapide du français dans la région métropolitaine et, à plus long terme, dans tout le Québec, il devient urgent que la population et tous les organismes de la société civile se mobilisent autour de l’objectif de faire du français la véritable langue commune au Québec.

Et de plus en plus de gens vont s’apercevoir que l’on est beaucoup plus confortable quand on se tient debout qu’à genoux.

Vive le Québec français.