Article de La Presse Canadienne publié dans le Journal Métro le 3 novembre 2012

image

«Même si la question de l’identité nationale ne figure pas en tête des sujets brûlants d’actualité, le réseau Cap sur l’indépendance juge que le Québec est dans un état de crise latente»

Des militants de la cause souverainiste se sont réunis en colloque à Montréal, samedi, dans le cadre du Sommet de la relève indépendantiste. Selon eux, les enjeux constitutionnels sont en sommeil, mais peuvent s’éveiller à tout moment, la raison pour laquelle la mobilisation demeure essentielle. […]

Le porte-parole du Réseau a aussi avancé que depuis l’arrivée en poste du gouvernement conservateur de Stephen Harper, dont plusieurs décisions ont été impopulaires au Québec, dont la centralisation des pouvoirs et les coupes dans les transferts fédéraux, une rupture est en train de s’opérer.
«À la lumière des agissements du gouvernement canadien, il n’est pas impossible que ça éclate. Les ingrédients sont quand même là», a-t-il soutenu, soulignant que plusieurs Québécois ne s’identifient plus comme Canadiens.»