INVITATION AUX MÉDIAS – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

POINT DE PRESSE

L’ANGLAIS PROGRESSE

DANS LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE À MONTRÉAL

La SSJB lance une recherche-action sur la situation du français dans plus de 1180 sites Internet d’entreprises de l’arrondissement Saint-Laurent

Montréal, 18 mai 2016 – La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, par la voix de son Président général Maxime Laporte, dévoilera ce jeudi 19 mai les résultats d’une recherche-action de monsieur Jean Archambault, Ph.D., concernant la langue du commerce électronique d’entreprises situées dans l’arrondissement Saint-Laurent et principalement dans son parc industriel. Monsieur Archambault est le même militant qui avait produit en 2012 plus de 300 plaintes reliées à la langue d’affichage des entreprises de ce secteur.

Les médias sont invités à un point de presse qui aura lieu à:

AIDE-MÉMOIRE

                                    Heure: 10 heures

                                    Date: le jeudi 19 mai 2016

                                    Lieu: Maison Ludger-Duvernay (82, rue Sherbrooke O.)

Seront présents:

                                    – Me Maxime Laporte, Président général de la SSJB

                                    – Monsieur Jean Archambault, Ph.D., auteur de la recherche

                                    – Monsieur Yves Dumas, président du Parti Québécois de Saint-Laurent

Une recherche de qualité

Très approfondie, notamment en termes qualitatifs, l’étude de monsieur Archambault dresse un portrait vérifié de plus de 1180 sites Internet d’entreprises qui se qualifient essentiellement comme compagnies de fabrication, grossistes et distributeurs. Elle révèle les pourcentages de sites bilingues, faussement bilingues, unilingues anglais et unilingues français dans le secteur étudié, qui est l’un des quartiers les plus névralgiques de Montréal eu égard à l’avenir du français, langue commune et langue du commerce.

Une recherche d’actualité

Le lancement de cette recherche-action fait suite au refus de la Ministre Hélène David et du gouvernement libéral d’obliger les entreprises ayant des marques de commerce anglaises d’afficher un générique français au-delà des façades des places d’affaires, comme sur leurs sites web.

Elle s’inscrit également dans le contexte du dépôt le 14 avril dernier, d’une étude de l’Office québécois de la langue française (OQLF) portant sur un objet similaire. Cependant, cette étude de l’OQLF, fondée sur une méthode aléatoire, s’attarde aux commerces de l’ensemble des régions du Québec et se fonde uniquement sur les réponses de ces entreprises à une enquête téléphonique, sans aller sur le «terrain».

Fondée en 1834, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal est le plus ancien organisme de défense et promotion de la langue française en Amérique.

-30-

SOURCE:

Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, ssjb.com

Pour information et demande d’entrevue (Maxime Laporte):

Claude Boisvert, responsable des communications

438-931-2615, cboisvert@ssjb.com