Communiqué paru dans le site Internet d’AmériQuébec le 11 décembre 2009 et du Conseil Montérégien de la culture et des communications le 2 décembre 2009.

Le contenu actuel du cours d’histoire vise à faire la promotion du multiculturalisme au détriment de l’histoire du Québec. Il faut savoir d’où l’on vient pour comprendre où l’on va! Il faut absolument une révision en profondeur du contenu des programmes d’histoire.

À l’occasion du lancement de la pétition de la Coalition pour l’histoire la semaine dernière à Trois-Rivières, Yves St-Pierre, président de la Société-Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, a demandé à la ministre de l’Éducation « une révision en profondeur du contenu des programmes d’histoire ». Selon lui, « le contenu actuel vise à faire la promotion du multiculturalisme au détriment de l’histoire du Québec. Il faut savoir d’où l’on vient pour comprendre où l’on va! »

Parmi l’équipe de porte-parole de la Coalition, Laurent Lamontagne, président de la Société des professeurs d’histoire du Québec a expliqué « qu’un redressement est urgent et propose des améliorations pour tous les niveaux d’enseignement, notamment que les élèves de la 3ème année à la 5ème année du primaire reçoivent 100 heures prescrites d’enseignement de l’histoire et que tous les finissants du niveau collégial soient en mesure de reconnaître les fondements historiques du Québec contemporain. »

Robert Comeau, directeur du Bulletin d’histoire politique, Josianne Lavallée, de la Société historique de Montréal et Mario Beaulieu, de la SSJB de Montréal ont plaidé pour que soit créée une 5ième section à l’Institut national de recherche scientifique (INRS) consacrée à l’histoire politique, et que la politique d’évaluation du Ministère soit révisée afin que les enseignants du primaire et du secondaire puissent évaluer les connaissances acquises de leurs élèves de façon spécifique, au même titre que les compétences.

La Coalition propose 16 mesures susceptibles de hausser le niveau moyen des cours d’histoire dans tous les ordres d’enseignement et invite la population québécoise à l’appuyer sur leur site internet. La Coalition pour l’histoire, appuyée par une douzaine d’organismes québécois, a procédé au dévoilement de son logo et de son site Internet dans les locaux de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie.

Au cours des prochaines semaines, la Coalition entend poursuivre son offensive en région et dévoilera le nom de sa présidente d’honneur.

Lire l’article dans le site Internet d’AmériQuébec