MONTREAL, le 11 mars – Prenant fin vendredi soir, la 177e Assemblée générale annuelle de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a réélu par acclamation Mario Beaulieu pour un deuxième mandat à la présidence. « L’ensemble des militants considère que le temps est venu de recommencer à descendre dans la rue et de tout mettre en œuvre pour que ce mouvement s’étende graduellement à l’ensemble des régions afin de relancer le Mouvement Québec français. Il est crucial de renforcer la Charte de la langue française, que les progrès obtenus par la loi 101 à l’école publique soient étendus à l’école privée et au cégep, et que l’on favorise l’équité linguistique dans le financement des universités » de constater Mario Beaulieu.

De plus, le président de la SSJB relate que « si une chose a été démontrée par l’imposition des écoles passerelles, c’est bien que nous sommes un État-nation annexé et que la seule façon de sortir de la lutte pour la survivance, et l’unique voie de notre liberté collective, demeure l’indépendance du Québec. »

C’est pourquoi la SSJB entend jouer un rôle moteur au sein de la coalition « Cap sur l’indépendance », qui s’inspire du principe de la révolution « Facebook » qui bouleverse actuellement l’ordre établi à travers le monde, afin de lancer une campagne permanente d’éducation populaire sur l’urgence de l’indépendance.

Soulignons aussi que l’Assemblée générale a réélu quatre membres du Conseil général, soit Élaine Des Lauriers, rédactrice en chef du journal de la SSJB Le Patriote; le politologue Pierre Serré, le militant progressiste Jean-Pierre Durand et l’ancien président de la SSJB, François Lemieux.

La SSJB de Montréal va poursuivre ses actions pour la promotion de l’histoire et de la fierté nationale. Elle constitue la plus ancienne institution militante toujours active pour la promotion et la défense du français en Amérique. C’est le 24 juin 1834, avec un groupe de jeunes patriotes, que Ludger Duvernay fondait la SSJB à Montréal et organisait le premier banquet de la Fête nationale. Parmi les plus connus de ses anciens présidents, on retrouve Jacques Viger, George-Étienne Cartier, Laurent-Olivier David, Olivar Asselin, François-Albert Angers et Jean Dorion.