C O M M U N I Q U É

Montréal, 17 avril 2017 – 35 ans jour pour jour après l’entrée en vigueur de la Loi constitutionnelle de 1982 sans l’accord du Québec, –infamie que le gouvernement Couillard s’est lâchement refusé à dénoncer en chambre la semaine dernière, la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, par la voix de son Président général Me Maxime Laporte, a lancé ce lundi sa propre campagne de contre-commémorations du 150e de la Confédération.

Intitulée «150 ans de… [complétez la phrase]», cette campagne citoyenne rejoindra des centaines de milliers de Québécoises et Québécois. Dès cette semaine et jusqu’au mois de juillet, la SSJB fera publier dans le journal Métro et sur différentes plateformes une série de publicités visant à rappeler et à condamner sans détour les injustices historiques commises par le Canada à l’endroit du peuple québécois, des francophones et des nations autochtones. Dans la même foulée, seront dénoncées les absurdités, notamment économiques, inhérentes au carcan fédéral et, en matière d’environnement, les pratiques néocoloniales et pétrocrates de cet État voyou qui ose se prétendre «le plus meilleur pays au monde».

La SSJB et ses partenaires entendent ainsi riposter aux opérations de propagande et de nationalisme identitaire canadian à 500 millions $ qui battent leur plein en ce moment et qui s’intensifieront assurément d’ici le 1er juillet. C’est aussi l’occasion de mettre en lumière certains épisodes historiques ayant été scandaleusement passés sous silence par Patrimoine canadien ainsi que par les auteurs de la série controversée « The Story Of Us » diffusée à la CBC.

150ansde.ca
Les publicités seront accompagnées de courts textes explicatifs réalisés par un collectif d’auteurs-res, diffusés au compte-goutte sur le site 150ansde.ca.

Dans une logique de convergence, la plateforme 150ansde.ca fera également le lien avec d’autres initiatives similaires se déroulant en parallèle, comme «L’Autre 150e» (PQ), «Notre 150e» (Option nationale), «Sinistre John A.» (SSJB) et plusieurs autres, en plus de faire connaître le calendrier universel des activités indépendantistes «aQction.info», réalisé par le réseau Cap sur l’indépendance.

La SSJB, l’histoire engagée et les commémorations
Fondée en 1834, soit 33 ans avant la Confédération canadienne, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal est l’une de nos plus anciennes organisation nationales et citoyennes au Québec. Bien connue pour la Fête nationale du 24 juin qu’elle a mise au monde, elle a aussi été de tous les combats historiques pour l’avancement des intérêts du peuple québécois et des francophones d’Amérique.

La promotion engagée de notre histoire nationale compte parmi les principales missions de la SSJB, car il est nécessaire pour la nation québécoise de mener sans relâche son propre «combat de la mémoire», sachant que la version dite du «conquérant» cherchera toujours à s’imposer.

Enfin, rappelons que la Société est notamment à l’origine de la Coalition pour l’histoire, des Prix du mérite en histoire, des grandes commémorations nationales telles que la Cérémonie québécoise du Jour du Souvenir, le Jour du Drapeau et la Journée nationale des Patriotes, sans oublier les colloques historiques qu’elle tient régulièrement et les nombreux monuments commémoratifs qu’elle a fait ériger et qui habitent les paysages de nombreuses régions du Québec.

-30-

Source:
Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
ssjb.com, 150ansde.ca, sinistrejohna.ca, aQction.info

Renseignements et demandes d’entrevue (Maxime Laporte):
Claude Boisvert, responsable des communications
438-931-2615, cboisvert@ssjb.com