Bravo à notre président d’honneur de la Société Saint-Jean-Baptiste, monsieur le Premier ministre Bernard Landry, pour cette sortie qui tombe à point!

 

 

L’ex-chef péquiste Bernard Landry critique Jean-François Lisée qui refuse d’étendre l’application de la loi 101 aux cégeps par « électoralisme ».

« L’électoralisme n’est pas l’âme d’un parti, tranche Bernard Landry. C’est une question de principes, de respect de la population et de respect du Québec. »

Au cours du congrès du Parti québécois qui se tiendra tout le week-end à Montréal, Jean-François Lisée tentera de faire retirer du programme du parti l’interdiction pour les francophones et allophones de fréquenter les cégeps de langue anglaise.

En mai, le chef a confié que la mesure vise notamment à attirer les jeunes au parti.

Bernard Landry, lui, s’oppose à cette stratégie.