Article de La Presse Canadienne publié dans le journal Métro le 6 février 2012

Avec William Johnson en tête, les opposants à la loi 101 ont trouvé leur niche au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ), a estimé lundi le porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir.

Selon le leader de gauche, l’enthousiasme manifesté par l’ex-président du lobby anglophone Alliance Québec envers la CAQ illustre à quel point la défense du français n’est pas une priorité pour la formation dirigée par François Legault.

«Ça révèle quelque chose au sujet de M. Legault et de la CAQ. La CAQ n’est pas un parti qui fait peur aux anglophones farouchement opposés aux revendications historiques de la majorité francophone, y compris ses symboles, comme la loi 101», a analysé le député de Mercier.

Si M. Johnson est à ce point conquis par la CAQ, c’est parce qu’il sait très bien que M. Legault glissera sous le tapis les questions linguistiques, a ajouté M. Khadir.

Voir dans le journal Métro