Article de Mathieu Lavallée paru dans la rubrique Argent dans le site Internet de LCN le 8 janvier 2010.

Les compagnies et les commerces ne respectant pas la Loi 101 devraient payer systématiquement une pénalité aux consommateurs qui le réclament.

C’est à tout le moins ce que propose Gérald Larose, l’ancien président de la Commission des États généraux sur la situation et l’avenir de la langue française au Québec.

La distribution d’une circulaire unilingue anglophone par le détaillant Brick (BRK.UN) dans de nombreux foyers de Montréal est à l’origine de la proposition de M. Larose. Ce matin, la Société St-Jean-Baptiste a dénoncé la maladresse de la bannière en ameublement.

Un citoyen de Laval se serait même fait offrir 25 $ lorsqu’il s’est plaint à l’entreprise.

Claude Dumoulin, habitant le quartier Laval-des-Rapides, a téléphoné à Brick pour protester contre sa circulaire unilingue anglophone. L’entreprise lui a expliqué qu’il s’agissait d’une erreur d’imprimerie et lui a offert un dédommagement de 25 $.

« Lorsqu’une erreur serait constatée sur un produit ne respectant pas les exigences de la Loi 101, les gens qui on acheté l’article pourraient réclamer une amende », a affirmé Gérald Larose, même si le dédommagement n’est que de cinq dollars. Selon lui, ce serait le meilleur moyen de faire en sorte que les entreprises instaurent une vigie et s’assurent de respecter la Loi 101 en tout temps.

« Il y a un recul du français depuis l’an 2000. Il faut réfléchir à de nouvelles méthodes pour faire respecter la langue au Québec », a-t-il ajouté.

Du côté de Brick, on affirme qu’il s’agit d’une erreur de distribution et que les circulaires étaient destinées à un autre marché. La compagnie indique que les consommateurs peuvent appeler pour obtenir un dédommagement de 25 $ et pour recevoir une circulaire francophone.

M. Larose s’est dit surpris par la rapidité de la réaction du détaillant dans cette affaire.

La Société St-Jean-Baptiste invite les citoyens à communiquer avec Brick afin de réclamer, eux aussi, leurs 25 $ et demander une circulaire bilingue.

Lire l’article dans le site Internet de LCN