Article paru dans Hebdo Rive-Nord le 13 mai 2010.

C’est devant une salle remplie de 150 personnes que s’est déroulée la soirée de clôture du 21e concours d’histoire nationale de la section Pierre-Le-Gardeur de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Le tout se passait à l’hôtel de ville de Repentigny le lundi 3 mai en présence de quatre députés, soit MM. Paquette, McKay, Dufour et Tremblay, et du président de la SSJBM, M. Mario Beaulieu.

La palme du concours est allée cette année à une élève de l’école J.-B.-Meilleur, Émy-Li Émond-Huppée, qui a obtenu la première place du volet écrit, avec un texte très bien charpenté sur l’histoire du Mouvement Desjardins. Deux de ses camarades de JBM, Julien Rousseau et Noémie Laurendeau-Rousseau, sont arrivés deuxième et troisième grâce à des compositions sur la Révolution tranquille et sur les Patriotes de 1837-1838.
Du côté des affiches, ce sont aussi deux élèves de JBM qui ont remporté les deux premiers prix, Julie Janson et encore Émy-Li Émond-Huppée. La troisième place a échu à une élève de l’école de l’Odyssée, de La Plaine, Katya Deschênes.
Un troisième volet comportait des présentations orales. Trois équipes étaient en lice. Les honneurs sont allés à l’équipe formée d’Isabelle Pin, de Virginie Morin-Laporte et de Mélodie Nobile, toutes trois de JBM. Elles ont mis en scène une sorte de débat sur les Patriotes.

Le concours, qui s’adresse toujours aux élèves de 4e secondaire, portait cette année sur les faits et personnages de l’histoire du Québec qui leur inspiraient de la fierté.

C’est le thème qu’a aussi développé l’orateur invité, le député de Joliette et leader parlementaire du Bloc québécois. M. Pierre Paquette, en citant maints exemples, a dit que ce qui le rendait fier d’être québécois, c’était la constance et la persévérance de ses compatriotes, la fidélité à leurs origines, l’originalité de leurs réalisations et leur ouverture d’esprit.

Plus de 200 élèves de la Commission scolaire des Affluents ont participé au concours. Sous la responsabilité de Claude Richard, il a été rendu possible par les contributions financières des députés de L’Assomption, de Masson, de Rousseau, de Repentigny, de la Caisse populaire Le Manoir et de la SSJBM.

Lire l’article dans le site Internet d’Hebdo Rive-Nord