MONTRÉAL, le 27 novembre 2009- Le nouveau Mouvement Montérégie français (MMgieF) sera lancé officiellement par un rassemblement qui se veut la suite de la campagne contre le jugement de la Cour suprême invalidant la Loi 104, initiée par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal il y a deux semaines.

Ce rassemblement aura lieu le dimanche 29 novembre prochain dès 13 h au Motel Royal Labarre, situé au 2019, boulevard Taschereau à Longueuil (métro Longueuil). Les médias sont invités à un point de presse à 12 h 45 au même endroit.

Yves Beauchemin, Bernard Landry, Maria Mourani, Pierre Curzi, Michel Gagnon, Luce Cloutier et Mario Beaulieu y prendront la parole, tandis que le chansonnier, Yvon Sylva, entonnera des mélodies de Félix Leclerc et la conteuse Arianne Labonté relatera un récit sur la langue française.

Le porte-parole du MMgieF à cette occasion, Yves Beauchemin, décrit l’attitude de la Cour suprême par le terme anglais « scruntch », qui veut dire « to kill them with kindness » ou « les tuer avec gentillesse ». Selon lui, les jugements de la Cour suprême correspondent à « un scruntch lent et méthodique, qui prend soin de conserver les apparences de la civilité et d’une sage modération, mais dont le but ultime semble être l’écrabouillement final de notre langue et de notre culture. »

Selon le président du MMgieF, Michel Gagnon, « l’anglicisation de l’île de Montréal a des impacts de plus en plus préoccupants sur les autres régions du Québec. En Montérégie, certains secteurs reçoivent un nombre sans cesse croissant de citoyens allophones et plusieurs de nos élus semblent penser que des services publics en anglais vont contribuer à leur intégration.

Inspirée du Mouvement Montréal français, cette section montérégienne vise à défendre et à promouvoir le français dans la région, à participer à l’accueil et à la francisation des nouveaux arrivants, à identifier les différentes problématiques et à lancer un appel à la mobilisation et à l’action. »
Renseignements: Luce Cloutier, (514) 839-4140, (514) 838-8524