par Élaine Des Lauriers | Le Patriote

Voici quelques expressions utilisées dans de mauvais contextes ou tout simplement empruntées à l’anglais alors qu’il existe des façons bien françaises de les exprimer.


Bain-tourbillon
Bain à remous
Anglicisme. Ce mot vient de l’anglais « Whirlpool bath ». En français, on dira plutôt « bain à remous » ou « baignoire à remous ». Certains utilisent également jacuzzi, qui vient d’une marque de commerce. C’est évidemment à éviter.


Briser un record
Battre un record
Anglicisme, de l’anglais « to break a record ». Il faut plutôt dire « il a battu un record vieux de plusieurs années ».


Changer un chèque
Encaisser un chèque
Toucher un chèque
Bien sûr, de nos jours, on fait rarement des chèques. On préfère les paiements au guichet et de plus en plus par Internet. Mais lorsqu’on reçoit un paiement par chèque, on va l’encaisser à la banque (ou on l’encaisse en le prenant en photo avec son téléphone intelligent !)


Maigre comme une échalote
Maigre comme un échalas
Une échalote est un légume de la famille de l’oignon. Un échalas est un pieu qu’on enfonce dans la terre pour soutenir un arbuste. Il ne faut pas dire « il est maigre comme une échalote », mais « il est maigre comme un échalas ».


Faire sa part
Contribuer
Participer
Faire sa part est un calque de l’anglais « to do one’s part » En français, on « contribue » au succès d’une entreprise ou on « participe » à un projet passionnant.


Faire son idée
Prendre une décision
Faire son choix
Faire son idée est un calque de « to make up one’s mind ». Il faut plutôt dire « Après réflexion, j’ai pris la décision d’arrêter de fumer » ou « J’ai enfin fait mon choix, à mes prochaines vacances, j’irai à Londres plutôt qu’à Rome ».


Estimé
Estimation
On va parler de faire une estimation des dégâts occasionnés par une tempête ou des coûts d’un travail. On peut cependant dire « les pertes sont estimées à plusieurs milliers de dollars ».


Avoir les bleus
Avoir le cafard
Etre déprimé
Broyer du noir
Avoir les bleus est un calque de « to have the blues ». En français, on dira « J’ai broyé du noir toute la soirée en t’attendant, où diable étais-tu passé ? »


 

Beaucoup d’entre nous magasinent des cadeaux pour les Fêtes et se rendent compte que bien des choses convoitées ont des prix pas très abordables. Faisons la distinction entre quelques mots qui se rapportent à l’argent.

Lorsqu’on dit qu’un article est cher, c’est que son prix est élevé. Le téléviseur que j’ai acheté est cher. Par contre, ma vieille bagnole est dispendieuse, elle occasionne beaucoup de frais en essence. Coûteux et onéreux veulent tout les deux dire coûter cher et occasionner des dépenses.

Autre distinction à faire. Lorsqu’une entreprise ne peut plus payer ses employés et ses créanciers, elle fait faillite. Si en plus sa faillite est doublée d’une fraude, on dira qu’elle a fait banqueroute.

 

Source :
Camil Chouinard 1300 pièges du français parlé et écrit au Québec et au Canada,
Éditions Libre Expression, 2001.Marie-Éva de Villers, Multidictionnaire du français,
Québec Amérique, 2009.