Extrait du texte de Gabriel Proulx publié sur le site Internet de Vision Socialiste le 10 novembre 2009.

Autre évènement de marque hier : La manifestation contre la venue du monarque anglais en sol québécois. Un bel exemple de résistance pacifique de la part de nos plus de 200 camarades indépendantistes ayant pu se déplacer. L’action de résistance du RRQ et de la SSJB a été un tel succès que le protocole royal a déraillé, si bien que le prince s’est pointer au Q.G. du régiment du Black Watch 40 minutes en retard… par la porte de derrière!

En direct, on pouvait voir les policiers du SPVM leur donner des coups de matraques lorsqu’ils se sont assis, refusant de céder le chemin à la monarchie britannique, symbole de notre oppression nationale. Frustrant à regarder. Plus tard dans la soirée, pendant et après les faits, “analyse” des mass médias (tous fédéralistes et loyalistes) : Radio-Cadenas, à travers son journaleux de salon présent à la manif (le même qu’à la manif anti-Bush), ne cachait pas ses intentions. À toutes les 30 secondes ou presque, le journaleux se lamentait du fait que les policiers anti-émeute n’avaient pas encore dispersé les manifestants et que “le protocole” allait en souffrir. Pourquoi donc ne pas nous carrément ce qu’il pense : “Oh mon Dieu! Le protocole monarchique est compromis! Vite, agents de l’ordre, dispersez ces mécréants qui osent protester contre le fils de sa majesté!” Il a par la suite cité un soldat des Black Watch revenu d’Afghanistan qui aurait dit “C’est bien qu’ils puissent manifester librement. C’est pour ça qu’on est allé (massacrer des civils et défendre un dictateur) en Afghanistan.” pendant que les policiers arrêtaient un jeune manifestant au hasard. C’est quand même suspect que cette petite citation, pratique pour la propagande officielle, ne soit pas venue de la bouche du soldat invisible en question. Ce n’est pas comme si le journaleux et la caméra étaient placés juste à côté des militaires, noooon… Pendant ce temps, en studio, la présentatrice demandait à deux historiens si le Réseau de Résistance du Québécois était “plus antimonarchiste ou souverainiste?”… Suit-elle vraiment l’actualité? L’historien a au moins rectifié les faits en précisant que le RRQ était “très très indépendantiste”. De la grande information je vous dis…

Lire le texte sur le site Internet de Vision socialiste