Entendez-vous le bruit du véhicule de l’anglicisation qui recule encore sur le passé francophone du Canada?

Il semble bien que non, car la ville de Plaisance, à Terre-Neuve, vient d’abandonner son patronyme français dans une parfaite indifférence. Placentia sera dorénavant le seul vocable officiel employé de ce qui fut une colonie française de 1662 à 1713.

Carlb-placentia-nfld-2002

La SSJB de Montréal, tient à dénoncer cette situation et à se porter solidaire de nos frères francophones de cette province. Est-il rendu honteux d’être né sous la Nouvelle-France? A-t-on si peu de respect pour l’histoire dans ce pays qu’on puisse ainsi effacer son origine sans que ça ne souffle la moindre vaguelette. Et dire qu’on a même songé sérieusement à remplacer Samuel de Champlain de la courte liste des ponts qui enjambent le Saint-Laurent.  Imagine-t-on les villes de Bâton-Rouge ou de Los Angeles, aux États-unis,   transformer leur nom pour camoufler leur réalité historique? C’est pourtant ce qui arrive à Terre-Neuve-et-Labrador.

Cette même province qui ne s’est pas gênée pour clamer  dans  son nom une revendication territoriale datant de 1927. Les Terre-neuviens  ont des prétentions  depuis longtemps sur  les côtes du Labrador où leurs pêcheurs oeuvrent depuis des décennies. À ce petit jeu, nous pourrions argumenter avec notre construction  du  barrage de Churchill Falls. Cependant, en 2001, ils ont obtenu un changement constitutionnel pour ajouter le nom du territoire convoité.  Et cela, alors que les frontières du Labrador ne font  l’objet d’aucun consensus.  Depuis ce temps, le Québec n’a jamais voulu reconnaître complètement cette perte de territoire occasionnée par un jugement arbitraire du Conseil  privé de Londres.

Il est triste et ironique de se rappeler que le gouvernement souverainiste de Lucien Bouchard ait laissé passer cette injustice en ne s’opposant pas à cet ajustement constitutionnel qui nécessitait l’unanimité des provinces.

Bref, l’histoire du Canada est une suite de reculs des conditions de vie et du droit à l’égalité pour ce qui est pourtant considéré comme un des peuples fondateurs; les francophones canadiens. Une liste interminable de revers  à laquelle s’ajoute,  avec déplaisir, Plaisance!

 

Jocelyn Jalette