Journal Le Patriote –

Quand on ne parle que l’arabe, dans un milieu francophone, les enfants sont un
puissant facteur d’intégration. À Drummondville, la jeune réfugiée syrienne Rou’a  (troisième à partir de la gauche) s’est déjà fait plein d’amis dans la cour de l’école  La Poudrière. (Photo : Radio-Canada)

De mon grand pays solitaire

Je crie avant que de me taire

À tous les hommes de la terre

Ma maison c’est votre maison

 

Entre mes quatre murs de glace

Je mets mon temps et mon espace

À préparer le feu la place

Pour les humains de l’horizon

Et les humains sont de ma race

 

Mon pays, Gilles Vigneault