M. Denis Harrisson,
Recteur de l’Université du Québec en Outaouais (UQO)
Cabinet du recteur

Monsieur Harrisson,

Le sous-financement des universités québécoises de langue française, le rayonnement et le développement de l’enseignement et de la recherche universitaires en français et l’ouverture prochaine d’une faculté de médecine en Outaouais interpellent toute la société québécoise.

Vous trouverez ci-joint une lettre signée par les porte-parole de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, du Mouvement Québec français et du mouvement Impératif français vous demandant d’intervenir : « À titre responsable d’une institution publique qui doit contribuer à l’effort pour faire du français la langue commune dans l’espace public, nous vous demandons d’intervenir publiquement afin de ne pas être le témoin muet de l’accentuation du déséquilibre du financement qui joue en faveur des institutions universitaires de langue anglaise, afin de donner aux futurs médecins de l’Outaouais une formation en français dans une université de langue française et afin de donner du prestige au français grâce à une formation de pointe dans une institution dont nous sommes fiers, l’Université du Québec en Outaouais. »

Nous demeurons à votre disposition pour en discuter plus en profondeur.

 

Jean-Paul Perreault
Président, Impératif français
Recherche et communications

 

Maxime Laporte
Président général de laSociété Saint-Jean-Baptiste de Montréal

 

Éric Bouchard
Directeur général du Mouvement Québec français