Article de Stéphanie Saucier paru dans Le Journal de Montréal le 11 mars 2011.

Un nouveau rapport du Comité sénatorial permanent des langues officielles incite le gouvernement fédéral à davantage soutenir la minorité anglophone du Québec. La mythologie voulant que la communauté anglophone appartienne à l’élite ne reflète pas la réalité, pas même celle d’il y a 50 ans», a ajouté la sénatrice Joan Fraser.

«C’est complètement faux, a rétorqué Mario Beaulieu. La loi 101 est d’ailleurs beaucoup plus généreuse envers les anglophones québécois que la loi sur les langues officielles ne l’est pour les francophones. Plus encore, les institutions anglophones bénéficient de financements disproportionnés comparativement aux institutions francophones», a-t-il avancé.

Lire l’article dans le Journal de Montréal