MMF

Montréal, 18 Novembre 2016 – La porte-parole du Mouvement Montréal français (MMF), Sophie Stanké, s’est dite estomaquée après avoir pris connaissance d’une affiche visant à accueillir les touristes à la gare centrale lors du 375e anniversaire de la métropole du Québec, sur laquelle il est écrit «Bonjour Montreal», l’accent aigu ayant complètement disparu du nom de la ville.

bonjour-montreal

La comédienne et animatrice d’origine lituanienne, madame Stanké, a fait valoir: «Quel étrange réflexe que de vouloir faire disparaitre l’accent sur la lettre e de Montréal, notre métropole française des Amériques. Craint-on autrement que les touristes ne comprennent pas dans quelle ville ils ont abouti? Ou alors est-ce sous prétexte d’une volonté d’internationalisation? Si c’est le cas, pourquoi faudrait-il dénaturer, pour ce faire, le caractère unique de cette ville francophone, en anglicisant jusqu’à son nom?»

«Le Québec et tout particulièrement Montréal doivent jouer leur rôle de navire amiral de la francophonie sur ce continent, faire contrepoids à l’hégémonie culturelle et linguistique anglo-américaine. Il faut redonner ses lettres de noblesse au français, langue de culture, langue d’État, langue des relations internationales.»

«Cette forme de prostitution linguistique est inacceptable, sans compter qu’elle contrevient à l’article premier de la Charte de la Ville qui édicte que « Montréal est une ville de langue française ».»

«Nous demandons au Maire de Montréal ainsi qu’aux organisateurs du 375e de remettre l’accent aigu sur le nom de la Ville de Montréal et donc sur toutes les affiches promotionnelles des festivités de 2017. C’est une question de respect élémentaire. Et c’est bien la moindre des choses», a conclu madame Stanké.

Le Mouvement Montréal français a pour mission de faire du français la véritable langue commune dans la métropole.

______

Mouvement Montréal français
Pour information et demande d’entrevue (Sophie Stanké):
Claude Boisvert, responsable des communications
438-931-2615, cboisvert@ssjb.com

 

 

Journal de Montréal