Montréal, le 27 mai 2009 — Lors d’une conférence de presse, le président du Mouvement Montréal français, Luc Thériault a dénoncé l’attentisme, l’aveuglement volontaire des élus et l’incapacité chronique de l’Office québécois de la langue française à faire respecter la loi 101, notamment dans les services publics. Il lance un appel à la mobilisation pour le grand rassemblement du 6 juin à Montréal.

« Le MMF s’inscrit dans le courant universel pour la promotion de la diversité culturelle afin de contrer l’uniformisation des cultures dans le cadre de la mondialisation des marchés. Or, comme minorité linguistique continentale, comme minorité bafouée dans l’ensemble canadien, nous devrions redoubler d’ardeur à faire respecter la loi 101, nous devrions la renforcer. Devant l’incapacité chronique de l’OQLF à faire respecter la loi 101, afin que le français soit la langue commune, la langue du travail, la seule langue officielle de l’administration publique, que font nos élus? Ils pratiquent l’attentisme et l’aveuglement volontaire et, de ce fait, encouragent le bilinguisme institutionnel. C’est pourquoi le MMF décernera annuellement à une personnalité, un organisme, ou une institution, le prix Harfang pour reconnaître leur vigilance éclairée et le prix Autruche pour dénoncer l’attentisme et leur aveuglement volontaire. » de dire Luc Thériault.

Il ajoute, « Si l’administration publique au Québec n’a pas assez de fierté pour respecter les recommandations de l’OQLF pour une chose aussi simple et quotidienne que les messages d’accueil, imaginez-vous comment on peut faire du français la langue commune, la langue de travail, la seule langue officielle au Québec. D’autre part, une enquête récente du journal Le Devoir révélait que 75 % des immigrants allophones à Montréal étaient servis en anglais par le Gouvernement du Québec. Quel beau message d’intégration cela envoie-t-il aux immigrants?»

« Tous pour une langue, une langue pour tous! » c’est un rendez-vous le 6 juin, 13 h 30 au Grand rassemblement annuel du MMF, au parc des Faubourgs (coin De Lorimier, Ontario)», de conclure fièrement Luc Thériault.

Source : MMF, Philippe Perreault , 514 835 6319