Article de Louis Lapointe publié sur Vigile le 27 janvier 2012

Harper s’attaque aux pensions de vieillesse
Pas besoin de se séparer du Canada pour voir sa pension de vieillesse coupée !

photo vigile

Alors que des fédéralistes comme Jean Chrétien faisaient peur aux Québécois lors des référendums de 1980 et de 1995 en leur annonçant qu’ils allaient perdre leurs pensions de vieillesse s’ils votaient « oui » à la souveraineté du Québec, Stephen Harper nous annonce de Davos qu’il entend couper dans les pensions de vieillesse des Canadiens et des Québécois.

« (…) le gouvernement conservateur entend d’abord « limiter » la croissance des dépenses liées au « système de revenus de retraite ». Stephen Harper a donné bien peu de détails sur ses intentions, mais il a fait un parallèle avec la récente décision d’Ottawa de plafonner la croissance des transferts aux provinces en matière de santé. » Davos : Harper s’attaque aux pensions et aux immigrants

Si c’était une bonne raison aux yeux des fédéralistes du Québec de voter « non » en 1980 et 1995, maintenant que le premier ministre du Canada veut couper leurs pensions, ne serait-ce pas un motif raisonnable de plus pour quitter ce pays qui nous coûte de plus en plus cher ?

Voir sur Vigile.net