Selon Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et initiateur de la Coalition, cette réponse au bâillon et à l’aplaventrisme libéral n’est que le début d’une vaste campagne pour le français qui s’engage à travers le Québec. « Au moment où les francophones sont devenus minoritaires à Montréal et où toutes les études prévisionnelles indiquent un déclin rapide du français dans la région métropolitaine et, à plus long terme, dans tout le Québec, il devient urgent que la population et tous les organismes de la société civile se mobilisent autour de l’objectif de faire du français la véritable langue commune au Québec. Les libéraux peuvent passer le bâillon à l’Assemblée nationale, mais ils ne pourront pas nous bâillonner dans la rue ! Comptez sur nous ! »

Lire l’article dans le site de Presse-toi à gauche