I N V I T A T I O N    A U X     M É D I A S

 
 

Sites Internet commerciaux non-conformes à la Loi 101, des citoyens déposent 423 plaintes à l’OQLF

Montréal, 14 novembre 2016 – Dans la foulée de l’entrée en vigueur des nouvelles règles du gouvernement Couillard en matière d’affichage commercial, la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, en collaboration avec l’Association péquiste de Saint-Laurent, a annoncé que le 15 novembre, des citoyens-nes déposeront au siège social de l’Office québécois de la langue française (OQLF), pas moins de 423 plaintes visant des sites Internet non-conformes à la Loi 101, liés à des entreprises du parc industriel de Saint-Laurent.

Les médias sont invités à couvrir le dépôt officiel de ces plaintes, qui débutera par un point de presse à la:

AIDE-MÉMOIRE

LIEU: Maison Ludger-Duvernay (82, rue Sherbrooke Ouest à Montréal) DATE: Le mardi 15 novembre 2016 HRE: 10 h 30

Les plaignants-tes se rendront ensuite à l’OQLF, situé également sur la rue Sherbrooke Ouest, à quelques pas du siège social de la SSJB.

 

Seront notamment présents:

Maxime Laporte, Président général, SSJB

Yves Dumas, président de l’Association péquiste de Saint-Laurent

Jean Archambault, auteur d’une recherche-action sur les sites web du secteur industriel Saint-Laurent

***

Informations

Cette opération se veut la seconde phase d’une campagne démarrée en mai dernier avec la publication d’une recherche-action réalisée par monsieur Jean Archambault, Ph.D. Cette étude a recensé plus de 1180 portails web liés à des entreprises de présentation et de distribution du TechnoParc Saint-Laurent, dont près de 70% se sont révélés unilingues anglais ou affichant une page d’accueil dans la langue de Shakespeare.

Selon les résultats répertoriés du 4 au 15 février 2016, 31% des sites étudiés étaient unilingues anglais. 38,2% avaient une page d’accueil en anglais seulement. En comparaison, seuls 2,5% de ces portails étaient unilingues français, et 20,2% accueillaient les internautes en français. D’autre part, parmi les sites «bilingues», plusieurs présentent des informations dans un français très approximatif, parfois traduit à l’aide de l’outil de traduction de Google.

 

Un sujet d’actualité

Cette opération citoyenne, à commencer par la recherche-action, fait suite au refus du gouvernement libéral d’obliger les entreprises ayant des marques de commerce anglaises à afficher un générique français au-delà des façades des places d’affaires, comme dans leurs communications électroniques. Elle s’inscrit également dans le contexte du débat sur la politique d’immigration et les défis immenses qu’il soulève, sachant que l’intégration passe tout d’abord par le monde du travail.

Fondée en 1834, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal est le plus ancien organisme dédié à l’avancement des intérêts du Québec et de la civilisation française d’Amérique.

-30-

 

Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
Pour information et demande d’entrevue (Maxime Laporte):
Claude Boisvert, responsable des communications, 438-931-2615, cboisvert@ssjb.com