–  COMMUNIQUÉ –

Le nouveau président de Desjardins interpellé sur la bilinguisation du Mouvement

Montréal, 20 avril 2016 – Le Président général de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, Maxime Laporte interpelle le nouveau président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, après qu’un citoyen de Saint-Charles-Borromée ait révélé avoir reçu de sa Caisse une invitation bilingue à un rendez-vous avec son conseiller financier.
Lui-même membre d’une Caisse dans Lanaudière, monsieur Laporte dénonce cette tendance générale à la bilinguisation du Mouvement Desjardins qui communique de plus en plus «en bilingue» avec ses membres, jusqu’à contrevenir manifestement à la Charte de la langue française dans certains cas, sous prétexte qu’il y a de plus en plus de membres anglophones.
Monsieur Laporte a fait valoir: «Si telle est la logique, alors que faire des coopérants sinophones, arabophones, lusitanophones, hispanophones?.. Desjardins, ce fleuron qui a permis l’émancipation économique des Québécois, ne comprend-il pas que la langue commune au Québec, peu importe notre langue d’origine, c’est le français? Faut-il rappeler à Desjardins, ses responsabilités les plus fondamentales en tant que mouvement populaire et grande entreprise, et son devoir de fidélité vis-à-vis de ceux et celles qui l’ont mis au monde?»
«C’est une question de respect et de cohérence avec les principes fondateurs du Mouvement. Que compte faire monsieur Cormier, qui dit «vouloir un réel retour aux valeurs coopératives», pour redonner à la langue française toute la place qui lui revient en tant que seule langue commune dans son entreprise? Que compte-t-il faire pour remettre le membre et le coopératisme au cœur de l’entreprise, au lieu de cette mentalité bancaire et clientéliste qui est en voie de détruire l’héritage d’Alphonse Desjardins?»
«Devrons-nous fermer nos comptes pour être entendus?», a conclu le Président général.
Fondée en 1834, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal est à l’origine des premières caisses d’épargne, de la Caisse nationale d’économie et de la Société nationale de fiducie. Elle est le plus ancien organisme de défense et de promotion des intérêts nationaux du Québec.

-30-

 

Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
Pour information et demande d’entrevue (Maxime Laporte):
Claude Boisvert, responsable des communications
cboisvert@ssjb.com, 438-931-2615