Article de l’agence QMI paru sur Canoe le 10 juin 2010

«Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu, a constaté en point de presse que l’OPLFQ demeure passif quand il reçoit des plaintes «faute de moyens et d’inspecteurs insuffisants sur le terrain.»

M. Beaulieu, et le porte-parole du MMF, le comédien Denis Trudel, se sont dits fort préoccupés par la chute du français dans la métropole et le projet de loi 103 concernant les écoles passerelles, qui sera voté en septembre.»

Lire l’article dans le site Internet Canoe