Article de Stéphane Baillargeon paru dans Le Devoir du 3 février 2009.

La justice est aveugle, mais souffre aussi parfois de l’audition. La Commission de l’immigration et du statut de réfugié (CISR), un tribunal fédéral, refuse de changer de l’anglais au français la langue des audiences concernant un hispanophone. La Société Saint-Jean Baptiste de Montréal (SSJBM), Montréal français, le Parti québécois et le Bloc dénoncent cette décision et annoncent l’organisation d’une manifestation devant les bureaux du tribunal à la reprise des audiences le 10 février prochain.

L’article complet est disponible en ligne pour les abonnés du quotidien sur le site Internet du Devoir.

Lire l’article dans le site Internet du Devoir