Texte par Claude G. Charron, conseiller de la section Marguerite-Bourgeoys.

Qui, dans les organismes communautaires et les insitutions de bienfaisance de l’arrondissement LaSalle, n’a pas eu un jour l’occasion de rencontrer Hector Rousselle, ce thomme au très grand coeur qui vient de nous quitter ?

Durant les dix années où j’ai assumé la présidence de la section Marguerite-Bourgeoys de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, j’ai eu l’occasion de connaître et d’apprécier notre trésorier de toujours, Hector Rousselle.



Mais Hector ne s’est jamais uniquement limité à sa fonction de grand argentier. À chacune de nos rencontres, il nous annonçait les futures activités de sa paroisse ou des organismes dont il était un influent membre. Nombreux étaient ceux-ci: chevalier de Colomb de quatrième degré, Hector était également trésorier de l’Association des propriétaires de LaSalle, tout en faisant partie de l’Association des Aidants naturels ainsi que de la Société historique de LaSalle.

Homme rassembleur: dans la vingtaine, le jeune Hector organisait des danses de folklore dans la cour arrière de la résidence familiale, manifestant déjà ainsi un grand souci de s’impliquer en faveur du mieux-être des gens. Et voilà qu’avant de mourir, il désire que son corps serve à la science ! Homme très attaché à son identité de Québécois, pas surprenant que ses proches aient décidé que ses funérailles aient lieu à la toute veille de la Fête des Patriotes soit le samedi 22 mai à 10 heures à l’église Notre-Dame-du-Sacré-Coeur, rue Édouard, dans cet arrondissement LaSalle qu’il chérissait tant.