Communiqué SSJB


Une vaste coalition passe à l’offensive contre l’invalidation de la Loi 104


Grand rassemblement le 11 avril à 13 h au Monument national

Montréal, le 8 avril 2010 – La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et ses partenaires ont dévoilé, lors d’une conférence de presse, le plan d’action d’une nouvelle offensive contre le récent jugement de la Cour suprême du Canada qui a invalidé la Loi 104 et qui force le gouvernement du Québec à légiférer sur les écoles passerelles qui contournent la Charte de la langue française (Loi 101). Selon Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, la Coalition pour l’application de la Loi 101 aux écoles privées non-subventionnées entend multiplier ses nouveaux partenaires qui regroupent, à ce jour, 25 organismes incluant des groupes indépendantistes et de défense du français et des centrales syndicales. Depuis le jugement de la Cour suprême du Canada, plusieurs nouveaux organismes de défense du français ont été fondés (Mouvement Montérégie français, Mouvement Laurentides français, Mouvement Lanaudière français), en vue du rétablissement d’un nouveau Mouvement Québec français.
La programmation du prochain grand rassemblement intitulé Québec vs Cour suprême : la Loi 101, notre seule voix, qui aura lieu le dimanche 11 avril prochain à 13 h au Monument National, a été dévoilée par le comédien Denis Trudel. Cet événement offrira aux spectateurs une lecture de textes ayant marqué l’histoire du débat linguistique au Québec depuis la défaite de 1760 jusqu’au récent jugement de la Cour suprême invalidant la Loi 104.
« La question linguistique est taboue depuis plusieurs années. Ce rassemblement va permettre aux Québécois de revisiter leur histoire et de mieux comprendre les enjeux cruciaux et l’importance des mesures scolaires de la Loi 101 menacées par le jugement de la Cour suprême du Canada » a expliqué Mario Beaulieu.
Le comédien Denis Trudel, qui animera le rassemblement, a participé à une mise au jeu protocolaire sur le modèle d’une partie de hockey entre le Québec, d’un côté, et la Cour suprême du Canada, de l’autre. « Les juges de la Cour suprême du Canada s’attaquent à la démocratie québécoise en invalidant une loi adoptée à l’unanimité par les parlementaires québécois » a lancé M. Trudel. Vincent Bilodeau, Dominique Pétin et Patrice Coquereau, qui étaient sur place pour la conférence de presse, seront au nombre des artistes invités à prendre la parole lors du rassemblement du 11 avril.
Selon Mario Beaulieu, « la situation du français à Montréal nécessite qu’on ne tolère aucun recul, il faut passer à l’offensive. Il faut contrer l’invalidation de la Loi 104 pour éviter que les parents plus fortunés puissent contourner la Loi 101 en envoyant un enfant dans une école passerelle avant de pouvoir les inscrire au réseau public anglophone. Il en va de l’avenir du français au Québec ».

-30-
Renseignements : Stéphane Chagnon, directeur général
514-839-4140, 514-843-8851