Dans la vie d’un mouvement citoyen comme le nôtre, malgré tous les coups qu’il faut encaisser, il arrive d’obtenir de belles victoires! Cela, même lorsque les temps sont si durs pour notre cause…

 

C’est bien la preuve qu’il ne faut jamais se décourager, ne jamais renoncer à se battre pour faire avancer le Québec!

 

Après une dizaine d’années de luttes pour rétablir un cours d’enseignement de l’histoire nationale au secondaire, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, qui est à l’origine de la Coalition pour l’histoire (aujourd’hui coordonnée par la Fondation Lionel-Groulx), est très fière de ce qui a été accompli. Nous tenons à remercier et féliciter tous nos partenaires de même que l’ensemble des historiens, enseignants et intellectuels de tous horizons qui ont travaillé d’arrache-pied afin que ce nouveau programme voit (enfin) le jour!

 

L’enseignement de l’histoire au secondaire s’avère un élément clé dans l’apprentissage de la vie citoyenne. Les jeunes Québécois de toutes les origines ont le droit de savoir; ils ont le droit d’être instruits comme il se doit sur l’histoire de ce pays. Il est crucial qu’ils puissent ressortir de leur formation en ayant acquis de réelles compétences et connaissances historiques, afin d’être en mesure de mieux comprendre le monde autour d’eux et d’envisager l’avenir d’une manière responsable.

Signature Maxime Laporte

Maxime Laporte
Président général, Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal