Comédien, chanteur, humoriste, philanthrope et même sénateur : peu de personnalités auront autant marqué le Québec dans des sphères aussi différentes que Jean Lapointe. Artiste d’une rare polyvalence, homme inspirant au franc-parler parfois dérangeant, il est décédé vendredi à 86 ans, laissant derrière lui un legs immense, ne serait-ce que le centre de thérapie qui porte son nom.

« Les gens l’aimaient déjà. Mais en montrant un côté de lui imparfait, en se présentant comme un homme qui luttait contre ses démons, il est allé chercher encore plus l’amour du public », souligne sa fille Anne Elizabeth Lapointe, qui dirige aujourd’hui la Maison Jean Lapointe, que son père a fondée en 1982.