Article de l’Agence QMI paru dans le Journal de Québec le 15 mai 2011.

Selon le président de la SSJB, Mario Beaulieu, «si on utilise une question qui présente la loi 101 comme une restriction ou une obligation, les gens sont naturellement portés à être contre. Mais lorsque les Québécois prennent en considération que le français est menacé par l’accès illimité aux cégeps publics anglais, ils appuient majoritairement l’application de la loi 101 aux cégeps.».

Lire l’article dans le journal de Québec


   Articles pertinents :