Les prévisions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sur l’environnement sont catastrophiques. Si la tendance se maintient, d’ici la fin du siècle, la hausse des températures sera au minimum de 4 à 5 degrés et au Québec, de 6 à 7 degrés. Nous savons que si nous dépassons une hausse de 2 degrés, les catastrophes naturelles seront majeures et courantes.
 
Nous devons tous faire pression auprès des politiques pour faire en sorte que les meilleures décisions soient prises pour limiter les dégâts. Oui, il est vrai que ça prend des lois et des mesures drastiques, mais nous devons tous individuellement poser des actions pour le climat.

6 choses à retenir du rapport 2021 du Giec sur la crise climatique