Article de Dominique Hardy de l’Agence QMI publié par TVA Nouvelles les 19 décembre 2011

Le Conseil du patronat du Québec est furieux de l’attitude de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal qui invite les citoyens à un boycott des produits et services offerts par la Banque Nationale (BN) en raison de ses politiques linguistiques.

En proposant un boycott de la BN, M. Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, dépasse les bornes et fait preuve d’un manque de jugement déplorable», a fait savoir par communiqué le président du Conseil du patronat, Yves-Thomas Dorval.

La Société Saint-Jean-Baptiste déplore de son côté que les réunions et les échanges de l’institution financière se déroulent exclusivement en anglais.

photo tva

Le Conseil du patronat estime qu’un boycott est nuisible pour la BN, qui a son siège social à Montréal.

«Devant la montée d’un extrémisme irresponsable sur la question linguistique de la part de quelques fanatiques cherchant à miner certaines entreprises québécoises, alors que ces mêmes organisations sont des acteurs majeurs du développement économique et de la prospérité du Québec, le Conseil du patronat se doit d’intervenir et de condamner de tels actes de sabotage sociétal.»

La confédération patronale souligne qu’elle fera la promotion du français dans le milieu des affaires en 2012.

Voir sur TVA Nouvelles


   Articles pertinents :