Article de Valérie Girard paru dans le journal Metro du 19 mai 2011.

Le réseau Cap sur l’indépendance comprend vingt organismes souverainistes, dont le Mouvement national des Québécois et Québécoises et la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, qui regroupent des milliers de personnes. «Cap sur l’indépendance n’est pas un parti politique, ce n’est pas non plus un regroupement partisan, a affirmé Mme Dorion. Il appartient à tous les Québécois qui croient à la liberté collective.»

Lire l’article dans le site Internet du journal Métro


   Articles pertinents :