Éditorial de Marie-Andrée Chouinard paru dans Le Devoir du 5 octobre 2011.

Cherche désespérément histoire du Québec. Ce pourrait facilement être l’intitulé du magistral travail de recension qu’effectue depuis quelques années la Coalition pour l’histoire. Depuis sa création en 2009, cette coalition s’évertue à démontrer que dans le champ de l’enseignement de notre propre histoire, du primaire à l’université, la récolte est scandaleusement mince.

On se souvient l’émoi qu’avait causé au printemps un sondage mené pour le compte de cette coalition et où 94% des répondants avaient été incapables de nommer Chauveau comme tout premier d’une série de premiers ministres du Québec. Bientôt, dans les chaumières du Québec, aucune étincelle à l’évocation de la Crise d’octobre, du rapport Durham ? Et Louis-Joseph Papineau ? Sans rappel utile de la rébellion des Patriotes, qui honorera son passage ?

Lire l’article dans le site Internet du Devoir


   Articles pertinents :